Envoi de données

CENTRALE DE DONNEES ORNITHOLOGIQUES : QUE NOTER ?

Quelles espèces ?

A priori, toutes les espèces, même les plus communes; à condition, pour ces dernières, que la donnée apporte une information d’intérêt (données de nidification, altitudinale, de comportement, effectif inhabituel, etc).

Distribution

Les données portent sur les départements des Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées et Landes dans leur entier ainsi que le sud du Gers. Ne pas oublier de préciser la commune, éventuellement le lieu-dit, l’altitude, le biotope d’observation.

Migration

Dates d’arrivée (les 2-3 premières) et de départ (les 2-3 dernières) de toutes les espèces migratrices avec nombre d’individus, lieu et altitude (observations ponctuelles de telle espèce de passage) ainsi que les fins de passage printanier et automnal. Noter également le retour sur les sites de nidification des espèces à mouvements altitudinaux d’hiver de faible amplitude (pipit spioncelle, alouette des champs, serin cini, etc). Noter en particulier toutes espèces de limicoles, ardéidés, anatidés, laridés en transit en montagne.

Reproduction

Dates des premiers chants, accouplements, construction de nid, pontes, couvaison, nourrissages (à préciser s’il s’agit de nourrissages au nid ou de juvéniles volants), envol des jeunes avec altitude et lieu; ceci, pour toutes les espèces.

  • Espèces de plaine et piémont (jusqu’à 800-900 m environ): Indiquer toute observation dont la côte est supérieure et le milieu fréquenté. Liste non exhaustive (en sus des familles du paragraphe migration): petit gravelot, martin-pêcheur, pic mar, pipit des arbres, rossignol, bouscarle de Cetti, hypolaïs polyglotte, fauvette pitchou, verdier, bruant proyer.
  • Espèces forestières de montagne: la composition des peuplements étant relativement bien connue, l’accent doit être porté sur les répartitions altitudinales (mini et maxi selon les espèces), en particulier pour les passereaux et assimilés : hulotte, pigeon ramier, coucou, torcol, pics épeiche et épeichette, troglodyte, rougegorge, merle noir, grive musicienne, merle à plastron, fauvette à tête noire, pouillots véloce, de Bonelli et siffleur, roitelets, mésanges (toutes espèces sauf la noire), sittelle, grimpereaux, geai, étourneau, tarin (à rechercher en tant que nicheur), bouvreuil principalement ainsi que rapaces tels le milan noir (altitude maxi de nidification), la buse variable (idem), le circaète, l’épervier, l’autour, la bondrée, l’aigle botté et le hobereau.
  • Espèces de milieux ouverts supra forestiers : relever les altitudes mini et maxi : grèbe castagneux (maxi), poule d’eau (maxi), busard saint-martin (maxi), faucon crécerelle (maxi), pèlerin (maxi), hiboux moyen duc (maxi), grand-duc (maxi), chevalier guignette (maxi), caille (maxi), cincle (maxi), tourterelle turque (maxi), martinet noir (maxi), hirondelles (de rocher, rustique, de fenêtre), alouette des champs (maxi), pipit spioncelle, bergeronnettes grise et de ruisseau (maxi), accenteurs mouchet (maxi) et alpin (mini), rougequeue noir (maxi), tariers pâtre et des prés (maxi), monticole de roche (mini et maxi), fauvette des jardins (lisières et bosquets), pie grièche écorcheur (maxi), pie (maxi), corneille noire (maxi), grand corbeau (maxi), moineau domestique (maxi), niverolle alpine (surtout altitude mini de nidification), tichodrome (surtout altitude mini de nidification), serin (maxi), venturon (mini et maxi), chardonneret (maxi), linotte (maxi), bruant jaune (maxi), bruant fou (maxi), bruant zizi (maxi).

Hivernage

Dates d’arrivée et de départ des hivernants, taille des groupes, altitudes remarquables à cette saison (maxi ou mini). Noter en particulier les observations planitiaires d’espèces telles l’accenteur alpin, le crave, le bruant fou, le tichodrome, le roitelet huppé, la mésange noire.

Fiche de données

Exemplaire joint à transmettre au GOPA. La période d’observation court du 1er novembre de l’année en cours jusqu’au 30 octobre de l’année suivante. Toute donnée intéressante antérieure est la bienvenue.

Une base de données permettant la saisie des observations existe au format Excel :

Format Excel : masque de saisie

Exploitation des données transmises

Ces données seront intégrées chaque année dans les Notes d’Ornithologie Pyrénéenne (NOP) publiées dans la revue du GOPA, le Casseur d’os ; chaque donnée est accompagnée du nom de son auteur conformément au code de déontologie du GOPA.

Les commentaires sont fermés